Accueil

Un projet ambitieux, une collaboration inédite

 

Offrir à la consultation les manuscrits de Stendhal et faire découvrir le processus de création littéraire
            La Bibliothèque municipale de Grenoble participe depuis plusieurs années au programme national de numérisation conduit par le Ministère de la Culture et soutenu par le Conseil général de l'Isère. Trois fonds remarquables, Stendhal, Berlioz et Champollion, font aujourd’hui l’objet d’un travail de valorisation.
L'acquisition d'un numériseur très spécialisé permet à la Bibliothèque, depuis 2004, de reproduire sans dommage des documents rares et précieux, comme les manuscrits écrits de la main de Stendhal.


Les cinq manuscrits autographes qui composent la Vie de Henry Brulard, dans laquelle Henry Beyle a livré notamment les souvenirs de son enfance à Grenoble, ont bénéficié grâce à ces nouvelles technologies d'une mise en valeur toute particulière réalisée par la société Arkhênum.
La possibilité de feuilleter virtuellement ces volumes, avec la souris, et d'en explorer les moindres détails en les agrandissant à l'écran, rend au lecteur le contact direct avec l'œuvre et avec son auteur, réconciliant ainsi les exigences toujours opposées de la conservation et de la consultation de documents patrimoniaux.

Ratures, corrections, notes, croquis, pages finalement laissées vierges, ou déplacées, coupées… rien ne peut plus échapper à qui veut connaître l'intimité de cette œuvre.
En particulier, les nombreux plans, schémas, petits dessins glissés par Stendhal entre les lignes ou les feuillets ont été systématiquement relevés dans un tableau interactif qui en facilite la découverte.

 

Une collaboration inédite, s’appuyant sur un exceptionnel travail scientifique et éditorial
En raison du déchiffrement peu aisé de l'écriture de l'auteur, un second mode de visualisation a été proposé par la mise en regard des feuillets manuscrits et de leur transcription qui en reprend fidèlement les mots dans leur état et leur disposition (barrés, ajoutés, inscrits en travers…).
Cette édition diplomatique, établie par M. et Mme Gérald et Yvonne Rannaud, a été publiée en 1996-1997 chez Klincksieck, en trois volumes.

Deux accès caractérisent cette présentation :
Un moteur de recherche permet d'effectuer dans le texte de cette même édition une interrogation sur chacun des mots, y compris dans l'appareil critique, puis d'en visualiser les occurrences dans le manuscrit et le texte imprimé.
Enfin, la présentation de l’édition diplomatique diffère de l’ordre matériel des feuillets des manuscrits, tels qu'ils ont été anciennement reliés et représentés dans le mode « feuilletage ». Résultat d’un choix scientifique, elle peut être suivie grâce à la table des chapitres, interactive.

 

« L’illisibilité de notre manuscrit, assumée, revendiquée même par Stendhal parce qu’elle décourage le regard indiscret, impose plus que jamais une transcription, simple auxiliaire offert au déchiffrement que le lecteur aura à mener pour son compte sur l’autographe et dont, en dernier recours, il restera maître. »
Gérald Rannaud

 

Les auteurs et l'éditeur ont aimablement favorisé la reprise de leurs travaux et leur diffusion ;
qu'ils en soient ici particulièrement remerciés.